cours 18 : choix d'une tonalité majeure

Pour improviser ou pour composer, on commence par choisir une tonalité, c'est à dire un ton et un mode majeur ou mineur.

Cans ce cours, on apprend à reconnaître et à jouer les accords constitutifs d'une tonalité majeure.

On jouera les accords de la tonalité choisie avec les deux mains, en pensant aux accords comme suite d'intervalles plutôt qu'en nom des notes qui les composent.

La main gauche jouera la tonique, la quinte et l'octave d'un accord, tandis que la main droite jouera sa tierce.

On jouera successivement les accords situés sur les degrés de la gamme choisie, en se souvenant que les accords des degrés I IV et V sont majeurs, tandis que ceux des degrés II III et VI sont mineurs.

La triade située sur le degré VII est un accord diminué, que l'on remplacera par l'accord de septième de dominante, en lui ajoutant la quinte à sa base.

Le but de l'exercice est de mémoriser les déplasement des doigts entre un accord et le suivant sans se préoccuper pour l'instant du rythme.

L'important est de bien penser quel est le doigt qui joue la tonique la tierce ou la quinte d'un accord.

On fera cet exercice dans tous les tons, en commençant par la tonalité de Do majeur, qui ne contient que des touches blanches.

On continuera avec les tonalités voisines de Fa majeur et de Sol majeur, qui ne contiennent qu'une seule touche noire, puis avec les tonalités de Si bémol majeur et de Ré majeur, qui contiennent deux touches noires...

Pour chaque nouvelle tonalité, on pourra solmifier le nom des accords, c'est à dire, penser aux noms des accords comme si l'on était en Do majeur.

Mais il est préférable de penser aux vrais noms des accords, en repérant le caractère mineur ou majeur de leur tierce.

Exercice 38 : travail des accords constitutifs d'une tonalité majeure

retour dans latable des matières du cours de piano

Terminez et retourner dans la page index du site studyvox.free.fr