Etude 3 : travail des arpèges aux deux mains

Révision

Cours 6 : les triades et leurs renversements

Cours 7 : les accords constitutifs situés sur les degrés des gammes majeures et mineures

Cours 8 : les mouvements des voix dans les accords

Le but de cette étude 3 est d'apprendre à jouer machinalement les intervalles des tonalités majeures.

Pour cela, il faut reconnaître les intervalles que l'on rencontre dans les triades situées sur les degrés des gammes majeures, que l'on devra jouer aux deux mains.

Des exercices qui vont dans ce sens, consistent à choisir des renversements différents des triades que l'on jouera à chaque main.

Arpèges sur une seule octave pour chaque main

Pour commencer, je choisis la tonalité de Do majeur, qui ne contient que des touches blanches.

Je choisis des notes de la triade do mi sol à la main gauche, comme la tonique do et la quinte sol, par exemple.

Pour la main droite, je choisis le premier renversement mi sol do et je jouerai les deux mains en arpège, de degré en degré, jusqu'au degré VI.

Pour le degré VII, je jouerai la quinte sol ré à la main gauche et les notes ré fa si à la main droite.

Pour que cet exercice soit profitable, il faut essayer de penser aux notes que l'on doit jouer, en terme d'intervalles plutôt qu'en nom des notes.

Par exemple, la main droite joue la tierce, la quinte et l'octave de la triade située sur le degré courant.

En Do majeur, il n'y a qu'à décaler le même doigté d'une touche blanche vers la droite, en ne jouant que des touches blanches, si bien qu'il n'y a pas d'effort de mémoire à faire, pour savoir sur quelle touche appuyer.

On peut donc se concentrer en anticipant par la pensée, la nature de la triade que l'on devra jouer sur le degré qui suit le degré courant.

On reconnait ainsi sur les degrés I II III...la suite de triades majeure, mineure,mineure, majeure, majeure, mineure et pour le degré VII, un accord de septième de dominante.

On remarque que l'on rencontre presque tous les intervalles, soit des tierces majeures et mineures, des quartes et des quintes, des sixtes majeures et mineures et enfin la quinte diminuée si fa dans l'accord de septième de dominante Sol 7.

Etude3_1.mp3 : do sol main gauche mi sol do main droite mouvement par degré

Quand on sera à l'aise dans la tonalité de Do majeur, on reprendra cet exercice dans les tonalité de Sol, puis Ré, La, Mi et Si majeures.

Pour se familiariser avec les touches qu'il faut jouer, on se souviendra que les notes diésées qui sont à la clé pour ces 5 tonalités majeures, seront jouées sur des touches noires.

Enfin, on fera de même avec les tonalités de Fa, Si bémol, Mi bémol, La bémol et Ré bémol majeur, dont les notes bémolisées qui sont à la clé sont jouées sur des touches noires.

On peut reprendre les exercices précédents, en choisissant d'autres renversements ainsi que des motifs d'arpège en aller et retour, dans des rythmes binaires ou ternaires.

On terminera ces études préparatoires, en introduisant dans un motif pour la main droite, des notes étrangères à la triade courante, mais qui appartiennent à la tonalité.

Dans l'exercice ci-dessous, on a choisi pour la main droite, le second renversement sol do mi de Do majeur, avec le motif sol do mi ré mi do

Etude3_2.mp3 : arpèges avec un motif pour la main droite sur les seconds renversements des triades d'une tonalité majeure

Arpèges sur plusieurs octaves avec une seule main

Voici quelques conseils pour jouer un arpège qui s'étend sur plus d'une octave, avec une seule main.

Je commence avec l'arpège de Do majeur sur 3 octaves [c e g c' e' g' c'' e'' g'']

Pour distinguer les notes des octaves, j'ai utilisé une ou deux apostrophes.

On utilisera les doigts 1 2 3 de la main droite pour [c e g] puis on déplacera la main latéralement vers la droite pour jouer l'arpège [c' e' g'] avec les même doigts...

De même, pour l'arpège descendant, on utilisera les doigts 3 2 1 et l'on déplacera la main droite vers la gauche...

On a tendence à manquer la note c' dans le saut entre les notes g et c', jouées avec les doigts 3 et 1

On répétera le mouvement latéral jusqu'à une bonne réception du doigt 1 sur la note c' et de même pour le mouvement descendant, de la note c' sur la note g

On jouera les arpèges en notes liées, en remarquant que le doigt 1 est relevé dès que l'on joue le doigt 2 et que le doigt 2 se lève dès que l'on joue le doigt 3.

Par contre, il n'est pas possible de lier les notes dans le passage du doigt 3 au doigt 1.

On jouera l'arpège sur 3 octaves en aller et retour de plus en plus vite, en remarquant que la descente est plus difficile à mettre en place que la montée.

Pour la main gauche, on utilisera les doigts 3 2 1 pour l'arpège en montée et 1 2 3 en descente.

On prolongera cet exercice, avec des triades qui contiennent une, deux ou trois touches noires.

Résumé

On a vu comment jouer des arpèges avec les renversements des accords situés sur les degrés des tonalités majeures.

Pour les tonalités autre que Do majeur, on commencera par Fa majeur et Sol majeur, qui ne contiennent qu'une touche noire.

On remarquera que la touche noire si bémol est la quarte de la gamme de Fa majeur et qu'elle se retrouve dans la tierce de l'accord Sol mineur sur le degré II, comme la tonique de l'accord de Si bémol majeur sur le degré IV et comme la quinte de l'accord de Mi diminué sur le degré VII.

De même, la touche noire fa dièse, qui est la septième de la gamme de Sol majeur, se retrouve comme la quinte de l'accord de Si mineur sur le degré III, comme la tierce de l'accord Ré majeur situé sur le degré V et comme la tonique de l'accord de Fa dièse diminué situé sur le degré VII.

Quand vous aurez l'habitude de faire ces analyses dans toutes les 12 tonalités majeures, vous pourrez assez facilement transposer l'étude 3 dans tous les tons.

Etude3.mp3 : arpèges sur un rythme 6/8 en Do majeur

retour dans la table des matières des études pour piano

Terminez et retourner dans la page index du site studyvox.free.fr