inter4 : le rythme et le remplissage des mesures

Je vous donne quelques conseils pour apprendre à mettre en place n'importe quel rythme que vous rencontrerez dans les partitions.

Nous avons déjà parlé de la pulsation et du tempo.

Ici, nous allons travailler les temps forts et les temps faibles d'une mesure, ainsi que l'indépendance des deux mains, pour jouer des notes de durée différentes et d'intensité différentes.

Pour mettre en place une mesure, on la jouera plusieurs fois de suite.

Pour mettre en place deux mesures consécutives, on travaillera la première mesure en lui ajoutant la première note de la seconde mesure, et seulement après avoir fait plusieurs fois cet assemblage, on complétera la seconde mesure.

Cette méthode est très efficace pour l'enchaînement des mesures.

On commencera par travailler des motifs de rythmes, en ne jouant que la même note à la main droite ou à la main gauche, toutes les notes étant d'égale durée.

On notera un tel motif avec des lettres d ou g pour désigner la main droite ou la main gauche.

Par exemple : g d d g d d g d

Ces motifs seront ensuite travaillés avec des notes d'accords, de portions de gammes, puis de phrases musicales.

Ce travail préliminaire n'épuise pas ce que l'on peut rencontrer dans les morceaux, car il y a d'innombrables possibilités (notes tenues, notes simultanées, de durée et deforces différentes à chaque main...)

Par exemple, des rythmes comme le reggae ou la bossa ont des rythmes assez difficiles à mettre en place avec les deux mains, car les temps forts et les temps faibles sont inhabituels.

playboxsongs youtube : travail du reggae, de la bossa... au piano

retour dans la table des matières du cours d'interprétation

Terminez et retourner dans la page index du site studyvox.free.fr